CAREER Entrepreneurs Interviews

Comment J’ai Créé Deux Entreprises Avant Mes 20 ans

La première chose qui étonne chez toi c’est ton âge. Raconte nous pourquoi et comment tu en es arrivée à vouloir te lancer dans l’entrepreneuriat. 

Et oui, je suis assez jeune et pourtant j’ai déjà crée ma propre entreprise, ça surprend souvent. En fait, après 3 ans en lycée professionnel de vente, j’ai eu plusieurs problèmes de santé. À cause de cela, j’ai dû arrêter mes études. Ces problèmes de santé ne me permettant pas de continuer même à domicile, j’ai donc préféré passer à autre chose.

Pendant un an je n’ai pas fait grand chose à part me soigner et aider mon père dans son business (il est styliste). Puis peu à peu j’ai commencé à réfléchir à mon avenir. Et c’est suite à un voyage à Londres que, l’idée d’importer des produits british en France et les commercialiser en ligne, pour les faire découvrir aux français et pour que les expats puissent également retrouver des produits de chez eux.

Comment tes proches ont réagi face à ton envie de créer ton entreprise?

En général, les gens autour de moi étaient très réticent à cette idée. Selon eux, j’aurai dû poursuivre mes études après ma guérison. Ils pensaient tous que j’allais échouer. Pire, certains me disaient même que je n’en étais pas capable ! Mais voyant mon envie et ma détermination, ils ont fini par être compréhensif et même par me soutenir. Je pense que me voir travailler sur ce projet pendant un an, effectuer les démarches administratives seule et tout créer moi-même avec l’aide de mon compagnon, leur a montré que j’en étais capable.

« Il faut avoir de la patience car, le succès vient avec le temps ».

Parle nous de ta première société. Cette envie découle t-elle d’une passion? 

Ma société, qui n’est plus la mienne aujourd’hui, car je l’ai revendu pour me consacrer à de nouveaux projets. C’était une boutique en ligne vendant des produits alimentaires britanniques. J’ai toujours été passionnée par le Royaume-Uni. Puis j’apprécie beaucoup les produits alimentaires qu’ils vendent, au point que cela me manque lorsque je rentre en France. C’est pour cette raison que j’ai voulu créer ma boutique.

As-tu reçu de l’aide?

J’ai reçu de l’aide de mon compagnon. Il m’a beaucoup aidé en général. Il m’a accompagné notamment lors des rendez-vous professionnels. Ça aide quand on est aussi anxieuse que moi face aux inconnus. Il a également construit lui-même mon site internet.

Pourquoi as-tu décidé de vendre ta première entreprise? 

J’ai pris la décision de vendre au moment où j’ai pris conscience que je souhaitais déménager à Londres. Mon entreprise ne me rapportait pas assez pour que je puisse payer des employés. Du coup, ne préférant pas dire non à mes rêves, j’ai tourné la page. Gérer un commerce, même, en ligne est difficile. De plus, le business a mis du temps à démarrer.  Et entre temps, j’avais dépensé pour au final sans réels résultats. Il faut avoir de la patience car, le succès vient avec le temps. Mais à cette époque, c’était une qualité qui me faisait défaut.

Parle nous de ton nouveau projet d’entreprise. 

 Mon nouveau projet, qui d’ailleurs n’est plus un projet, car je viens tout juste de commencer, c’est de devenir freelance dans le développement web et intégration de site web. J’ai acquis des compétences en travaillant sur le site de la boutique et avec mon compagnon qui est déjà dans ce domain, j’ai pu en apprendre plus. En parallèle, je suis blogueuse Beauté, Voyages et Lifestyle, joyfuldreams.

Quel statut as-tu choisi? 

Pour ma boutique en ligne j’ai choisi le statut de micro entreprise.

Comment as-tu financé ta première entreprise et la deuxième? 

Pour la première, j’ai fait un emprunt à la banque. Revendre mon entreprise m’a aussi permis de rembourser la fin du premier prêt. Concernant la nouvelle, il me reste l’argent de la vente de ma boutique, que je laisse par sûreté. Par chance, ce nouveau projet ne demande pas vraiment d’argent.

As-tu rencontré beaucoup d’obstacles? 

Les premiers obstacles, sont survenu avec mes proches. À force de me dire « tu ne vas pas réussir », « ça ne marchera jamais », « change de métier », ils m’ont entouré d’ondes négatives. Cela a énormément joué sur mon moral. Parfois j’avais l’impression de faire des efforts pour rien. Ils m’ont fortement influencé au départ.

« L’état d’esprit qu’on adopte lorsqu’on décide d’entreprendre est la clé. Sans cela, ne commencez même pas ». 

Travailles-tu en équipe?  

Je travaillais toute seule sur ma boutique. Par chance, mon compagnon m’a très souvent apporté son aide.

Quelles sont les règles qui ont fonctionnes pour toi dans la création de tes deux entreprises?

Dans l’entrepreneuriat, il faut savoir être fort et croire fort en ses projets. J’ai appris que c’était comme ça qu’on pouvait réussir à faire de grandes choses. Par ailleurs, il ne faut surtout pas se laisser influencer par les autres et éviter de fréquenter des personnes négatives. La persévérance paye, même si je ne l’ai pas été avec ma première entreprise.

 Fais-tu face à beaucoup de concurrence ? Quelle stratégie as-tu adopté afin de te différencier ?

J’ai eu de la chance de ne pas avoir beaucoup de concurrents dans ce domaine. Mais, il existait quand même deux-trois concurrent. J’ai  essayé de faire « mieux qu’eux » pour certains points. Par exemple, avec un site plus moderne, plus attrayant, des produits plus originaux, des prix au même montant voir moins cher, proposer des échantillons dans les commandes, être très présente sur les réseaux sociaux avec des post originaux.

Racontes nous une journée type.

Ma journée type lorsque j’avais ma boutique en ligne était réveil vers 9 heures, je prenais mon petit-déjeuner devant mon ordinateur pour voir les commandes à préparer. En même temps,  je répondais aux mails, gérais les réseaux sociaux et m’occupais de l’administration.  L’après-midi, je déposais mes colis chez le coursier. Le soir, je travaillais sur la stratégie pour améliorer le site et aussi mon blog personnel lorsque j’avais le temps.

Aujourd’hui, je m’occupe de mon blog, je gère mes réseaux sociaux le matin. En fin de matinée, je commence à travailler sur mon nouveau projet.

As-tu des modèles d’entrepreneur? 

Oh oui ! Si je suis comme ça aujourd’hui, c’est grâce aux nombreux livres de développement personnel que j’ai lu. Je pense notamment à Sophia Amoruso, avec #Girlboss qui est mon modèle numéro 1! Il y a également Jen Sincero, l’auteur de #You are a Badass ! Ces femmes-là m’ont beaucoup inspiré et m’aident à devenir une jeune femme entrepreneuse pleine d’ambition,  de détermination et de courage. Elles m’ont permis de comprendre que quoi qu’il arrive vous devez toujours croire en vos vous.

Cinq conseils que tu donnerais. 

Si pouvais donner 5 conseils à celles/ceux qui souhaitent devenir entrepreneur c’est : Bien réfléchir, Ne rien lâcher, Être armé de courage, Croire en soi et Etre Positif. L’état d’esprit qu’on adopte lorsqu’on décide d’entreprendre est la clé. Sans cela, ne commencez même pas.

Arrives-tu à vivre de ton activité? 

Justement, ma boutique en ligne ne me permettait pas d’avoir un salaire assez confortable pour vivre la tête tranquille. Une fois les dépenses faites,  le salaire que je devais me verser était très peu par rapport aux efforts fournis.

Maintenant, en étant freelance, je vois une réelle différence. C’est déjà plus motivant. Cette fois, je suis patiente, donc c’est l’avenir qui me dira si j’ai fait le bon choix.

Propos reccueillis par M.V.

 

 

5 comments on “Comment J’ai Créé Deux Entreprises Avant Mes 20 ans

  1. Cet article est vraiment super, motivant et inspirant. Bravo pour ton parcours !

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup pour cette interview 🙂 J’ai été ravie de répondre à tes questions 🙂
    Bisous.

    Aimé par 1 personne

  3. Bravo ! Super article merci d’avoir partagé ton expérience !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :