Fashion-Tech Expo : Rencontre Avec Lancine Koulibaly Co-Fondateur De La Marque De Chaussures UMOJA

« Nous voulons à travers Umòja, valoriser et protéger le patrimoine textile et pictural traditionnel africain en voie de disparition ».

Pouvez-vous nous présenter votre projet?  

Nous travaillons aujourd’hui avec Cinq coopératives d’artisans. Nous sommes basés dans cinq pays différents en Afrique, Mali, Sénégal, Côte d’Ivoire, l’Ouganda et le Burkina. Ce sont des entrepreneurs sociaux, qui oeuvrent pour le développement et la reconnaissance de ce savoir faire. Les techniques de création, les tissus sont différents en fonction des pays.

Au Sénégal, le Manjak est une technique de tissage classée comme patrimoine immatériel de l’UNESCO. C’est un tissage qui nécessite deux à trois artisans par métier à tisser.

Au Mali, le bogolan, est une peinture traditionnelle à base d’écorces de plantes et de boue. Le nom signifie « boue ». C’est précisément l’ethnie des Bambaras qui l’utilise et le porte.

Certaines coopérative on pour objet l’insertion des femmes ayant subit des violences et d’autres simplement d’entretenir la mémoire culturelle.

unnamed2

Où êtes-vous Basé? 

Notre bureau est basé en Bretagne. Nous nous sommes lancés dans cette aventure en décembre 2017. Mais, c’est en mai 2017 lors d’un voyage que nous avons fait la découverte de ces savoirs faire. Au retour en France, nous avons réfléchi à la manière de les promouvoir au mieux.

En décembre 2017 nous nous sommes rendu à nouveau en Afrique pour aller à la rencontre des coopératives. Nous avons fait le tour de l’Afrique de l’Est jusqu’à l’Ouest. Nous avons étudiés leurs besoins, leur fonctionnement et avons réfléchi ensemble à la meilleure manière de leur apporter notre aide.

Ce qui nous anime le plus c’est vraiment de travailler avec touts ces artisans. On admire leur force, leur courage et leur combat pour que ces savoirs faire ne soient pas oubliés.

Comment et où acheter vos créations? 

Au départ, nous sommes passés par Ulule, ce qui nous a permis à la fois de gagner de l’argent et de faire connaitre projet. On a réussi à être financé à 150% sur Ulule. Certaines personnes ont aussi pré-commandés directement. Aujourd’hui, nous avons notre propre site internet umoja-shoes.

Ce sont des modèles uniques. Mais on navigue principalement sur quatre modèles mixtes.

Aucun de nous n’a une formation en mode ou en chaussure. Cela nous permet d’avoir un regard un peu différent. Nous dessinons tout nous même. Notre particularité est que nous n’utilisons pas de cuir mais du liège venant d’Ouganda et qui est également classe patrimoine immatériel de l’UNESCO.

 

 

Instagram : umoja_shoes

Facebook : UmojaShoes

LinkedIn : umòja

Propos recueillis  par M.V.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s